jeudi, mai 23, 2019
Text Size
Top Tab Content

Les Invertébrés

100 000 espèces différentes composent la faune invertébrée de Madagascar. On y classe les insectes, dont la totalité est endémique de notre Grande-Île. Les chercheurs estiment que plusieurs espèces sont encore à découvrir. Parmi les 400 espèces de papillons, le superbe papillon comète dénommé Argema Mittrei étonnera plus d’un entomologiste avec son envergure de 15 cm

Les Amphibiens et les Reptiles

250 espèces de reptiles, dont 95% sont endémiques de Madagascar ! La faune de reptiles dénombre :

  • Une soixantaine d’espèces de serpents, dont 3 de Boas
  • Une bonne dizaine d’espèces de Geckos : Les geckos sont des reptiles, des squamates. Appelé communément « lézard »
  • Une cinquante d’espèces de caméléons : le plus petit connu est le Brookesia Minima avec ses 3,5 cm de long.
  • Le crocodile du Nil (crocodilus Niloticus ) espèce devenue rare à cause de la chasse, n’existe plus à l’état sauvage.
  • 180 espèces d’amphibiens, dont 98% sont endémiques : Discophus antogili ou le Mantella Aurantiaca

Oiseaux et mammifères

Madagascar abrite environ 250 espèces d’oiseaux : entre autres, l’Ispidina madagascariensis le Coua cristata, les Foudia madagascariensis.

Parmi les mammifères, on dénombre environ 150 espèces et sous-espèces. Les primates comme les lémuriens constituent les plus connus. Leur habitat tend à disparaitre, leur survie est de plus considérée comme très menacée : déboisement, culture du tavy, la chasse pour leur attacher des bagues d’identification ou pour les manger tout simplement ou installation de structures touristiques à proximité de leur territoire, autant d’actions qui menacent directement leur vie sociale. Citons des noms les plus connus : l’indri indri, le Daubentania madagascariensis, le Lemur catta, le Varecia variegata variegata, Cheirogaleus medius, et enfin le Microcebus rufus, qui est le plus petit d’entre eux.

Le fameux Fosa ou Cryptoprocta ferox, mammifère nocturne et carnivore est identifié comme un des prédateurs des lémuriens ou de la basse-cour des paysans vivant proches de son habitat naturel.

Les baleines à bosses (Megaptera novaeangliae)

Il est possible de les observer de juillet à octobre au large ou à proximité de Nosy Boraha, île Sainte-Marie, qui est considérée comme un des spots mondiaux de reproduction de l’espèce.

Fil de navigation

 Change EURO en ARIARY (MGA)

Recherche dans le site

Hit-parade